Combiner “command and control” et “connect and collaborate”

1

La quasi-totalité des organisations a généralisé le managementcommand and control » dans le cadre des organisations pyramidales. C’est un mode de management très efficace pour mettre en œuvre des décisions. C’est le moteur de l’action pour produire et vendre.

Mais une organisation ne doit pas savoir seulement vendre et produire en situation stable. Elle doit aussi être agile, savoir s’adapter à son environnement, à ses concurrents, aux ruptures technologiques,… et dans ce cadre le command and control est un mode de management insuffisant.

Le traitement des pages blanches

Il est aujourd’hui nécessaire de combiner le command and control à un autre mode de management qu’on pourrait appeler « connect and collaborate ». Ce mode est adapté au traitement des pages blanches (les sujets où il n’y a pas de réponse évidente) :

  • Déploiement de la stratégie
    Il s’agit de la performance de l’organisation dans toutes ses dimensions (social, financière, production, ventes,..). Cela concerne le déploiement de la stratégie dans des univers mouvants là où la duplication à l’identique et la projection sont inappropriées.
  • Résolution d’un problème complexe
    Un problème complexe présente au moins l’une des caractéristiques suivantes : (1) nécessite de mettre en commun plusieurs expertises ; (2) caractère instable de la situation (imprévisibilité) ; (3) contexte systémique (difficultés à évaluer toutes les interactions entre tous les éléments du problème et donc les conséquences de la décision).
  • Gouvernance
    Les points précédents concernent le « quoi faire ». L’objectif d’une réflexion sur la gouvernance est de mieux aligner organisation et opérations face à des environnements complexes et mouvants en traitant du comment faire.
  • Innovation collaborative
    L’objectif de l’innovation collaborative est de pousser les idées qui émergent plus loin par la connexion de plus d’intelligences et de savoirs.

Combiner et non opposer les modes de management !

« Command and Control » et « Connect and collaborate » sont à combiner pour améliorer durablement la performance économique et sociale des entreprises.

Le principe du « command and control » est simple et efficace dans le cadre de processus stables :

  • Le manager donne un ordre, soncollaborateur exécute.
  • Le manager contrôle le résultat. Celui-ci dépend principalement de la compétence et de la motivation de chaque collaborateur.
  • Le manager régule ses interventions en fonction des personnes et des résultats attendus.

Si le collaborateur est peu compétent et peu motivé, le manager est directif.
Si le collaborateur est compétent et motivé, le manager laisse plus d’autonomie.

Le « command and control » est largement outillé dans le domaine du management. Les déclinaisons des travaux d’Hersey et Blanchard ont donné naissance au leadership situationnel, un concept efficace.
Dans le « command and control », le manager est un organisateur qui lie, dans l’action, exigence et soutien.

Le « connect and collaborate » est adapté aux activités sollicitant davantage les intelligences et les savoirs des collaborateurs.

  • Le      manager engage une personne, une équipe dans une réflexion et dans      l’action. Il stimule les initiatives      personnelles et relationnelles. Il partage la finalité et les objectifs      de l’action à entreprendre et contribue à l’élaboration du mode opératoire.
  • L’évaluation managériale n’est pas normative (conformité aux      résultats attendus), elle est sommative. L’action du manager, du collaborateur et des partenaires associés est évaluée conjointement.

Tous et chacun (comme les mousquetaires…) mesurent l’impact de son action sur l’efficacité et l’efficience du mode opératoire et évalue la pertinence de la solution proposée.

  • La valeur ajoutée du manager est de stimuler chacun de ses collaborateurs et de se challenger lui-même dans la capacité à développer le travail collaboratif porteur de solutions innovantes.

Dans le « connect and collaborate », le manager est un cogniticien, animateur des coopérations intellectuelles.
Le management de l’intelligence collective et des organisations collaboratives met à la disposition des managers les outils nécessaires à ce nouveau mode de management.

Olivier Zara et Christian Darvogne
Dessin Etienne Appert

 

http://www.obifivehrvalleyleblog.fr/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_32.png http://www.obifivehrvalleyleblog.fr/wp-content/plugins/sociofluid/images/twitter_32.png
Cette entrée a été publiée dans ATELIER DU MANAGEMENT, Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>